Parc national des Calanques
-A +A
Share

Patrimoine culturel sous-marin

Epave © Florian Launette

 

Les eaux du Parc national des Calanques recèlent de nombreux trésors qui gisent dans les fonds et deviennent ainsi de précieux témoignages des activités de l’Homme depuis des millénaires.

 

De nombreux trésors sous-marins

Les épaves de l’Antiquité à la période contemporaine permettent de retracer la nature des échanges entre Marseille et le reste du monde.

Outre ces épaves, de nombreux objets soulignent la présence de l’Homme en mer : des amphores transportant du vin ou de l'huile, des pots à fraises que rejetaient les marins en quarantaine au Frioul, des pipes parfois ouvragées de pêcheurs...

Aussi bien antiques que modernes ou contemporaines, les épaves font du Parc national des Calanques un des lieux les plus importants du littoral français méditerranéen en ce qui concerne la conservation, l'archéologie sous-marine. Au nombre de celles-ci, on peut citer :

Amphores © Florian Launette
  • L'Écueil de Miet 3 (VIe siècle avant J.-C)

Elle transportait des amphores étrusques, probablement une centaine, ainsi que des canthares (coupes semi-profondes à deux anses, servant à boire le vin et liées au culte dionysiaque,généralement très décorés).

  • Plane 2 (Ve ou début du IVe siècle avant J.-C)

Cette épave témoigne des échanges avec les mondes grecs et puniques. Sa cargaison est des plus diverses: lingots de cuivre en forme de galette, amphores grecques, massaliètes et puniques, céramique attique non décorée. Il s'agit sans doute de l'un des plus grands importants gisements du littoral français méditerranéen.

  • Plateau des chèvres 1 (XVIe siècle)

L'épave repose sur le vaste plateau entre les monts de Marseilleveyre et les îles Jarre et Plane. Il existe peu d’épaves connues datant de cette période. Le navire transportait de la céramique de Fréjus : petits pégaus (vases du Moyen Âge), cruches, cruchons, soucoupes, écuelles, bols, pots de chambre, dourques (récipients utilisés pour la cuisine)... Le gisement a souffert du chalutage.

  • Le Grand Saint-Antoine ("l’épave de la peste")

L'épave du Grand Saint Antoine, dont le bateau apporta la peste en 1720 à Marseille, a été volontairement coulée.

  • Le Liban

Le naufrage du Liban non loin des Goudes le 7 juin 1903 est un fait divers qui a longtemps marqué les esprits.

  • L'avion de Saint-Exupéry

L'écrivain a disparu le 31 juillet 1944. L'épave de son avion se trouve au large de Cassidaigne. Sa gourmette a été retrouvée entre Cassidaigne et Maïre.