Parc national des Calanques
-A +A
Share

La stratégie scientifique

Organiser la science dans les Calanques

© P. Richaud
Devant l'immense variété de la faune, de la flore, des vestiges historiques et des paysages des Calanques se posent deux questions essentielles : par où commencer, comment procéder ? Il faut cadrer et orienter les études scientifiques pour en tirer des enseignements constructifs : c'est là tout l'intérêt d'une stratégie scientifique.

 

Qu'est-ce que c'est ?

La stratégie scientifique est un document qui oriente les recherches sur les principaux enjeux de connaissance dans le territoire des Calanques. Il se traduit concrètement par une série d'études multidisciplinaires réalisées sur le terrain : ces études se complètent mutuellement et sont reliées aux objectifs de gestion du territoire.

Cette stratégie scientifique a été élaborée grâce à l'intelligence collective, au cours de réunions spéciales du Conseil scientifique et d'ateliers réunissant la communauté de travail du Parc national. Le document final a été adopté par le conseil d’administration pour la période 2017-2021.

 

Particularités locales

La situation du Parc national des Calanques est spécifique. Son territoire, à la fois terrestre et marin, est en contact étroit avec une grande métropole méditerranéenne urbanisée. Les différents espaces du Parc national sont donc abordés comme appartenant à un même ensemble où interagissent biodiversité et société : c'est ce que l'on appelle un « socio-écosystème ».

L'idée est de gérer le patrimoine du Parc national en tenant compte des enjeux qui gravitent autour : c'est ce que l'on appelle une « gestion intégrée ».

 

Au cœur des enjeux, détachée des pressions

À travers cette approche, la stratégie scientifique reconnaît la grande diversité de valeurs accordées aux patrimoines naturel et culturel. Elle prend en compte les multiples activités humaines qui se déroulent sur le territoire et leur histoire dans le fonctionnement des éco-systèmes. Enfin, elle identifie les dépendances mutuelles entre patrimoines biologiques et culturels, acteurs sociétaux et économiques, etc.

La protection de la biodiversité étant l'affaire de tous, la stratégie scientifique permet également de guider les politiques de développement du Parc national et de ses territoires voisins. Elle cultive l'objectivité, le recul, l'indépendance et l'humilité, car la science est un outil et non une doctrine.