Parc national des Calanques
-A +A
Share

Projet LIFE Habitats Calanques

Restaurer et renforcer la biodiversité

Comme la plupart des littoraux, le littoral provençal des Calanques est soumis à de fortes pressions anthropiques : urbanisation, attrait touristique grandissant, développement des loisirs de pleine nature… Elles conduisent à de dramatiques bouleversements, tels que la perte considérable des espèces endémiques et rares, ainsi que la dégradation des milieux naturels. Le projet LIFE Habitats Calanques est né de la volonté des acteurs du territoire du Parc national de faire face à ces menaces et d’agir pour la protection des milieux naturels et des plantes menacées du bord de mer.

 

Couvrant moins de 2% de la surface du globe, le pourtour méditerranéen accueille 10% des espèces végétales connues dans le monde. Cette incroyable richesse fait de lui l’un des 34 points chauds de biodiversité de la planète. Pour préserver ce patrimoine, le projet LIFE Habitats Calanques s’articule autour de quatre grands axes, en impliquant habitants, associations, scientifiques, gestionnaires et collectivités :

 

Aménager les sentiers pour éviter le piétinement de la végétation et l’érosion des sols

L’une des causes majeures de dégradation de la flore littorale est la déambulation des visiteurs dans le milieu naturel. En effet, les habitats littoraux sur pente douce représentent naturellement une faible contrainte physique pour la circulation. Les promeneurs du littoral, souvent à la recherche d'isolement, d’accès à la mer ou de point de vue, sillonnent ces espaces sans emprunter de sentier précis. Chacun trace son cheminement, créant ainsi un chevelu de sentes qui s’entrecroisent, générant une véritable fragmentation des milieux littoraux. La végétation méditerranéenne, du fait de sa croissance lente, est très impactée par le piétinement. 

Pour éviter ces dégradations, des aménagements sont réaliser pour améliorer le confort et la lisibilité des sentiers et ainsi inciter les visiteurs à les emprunter.

 

Plantation d'astragales © M. Berenger - Parc national des Calanques

Renforcer par des plantations, les populations d’astragale de Marseille (Astraglus tragacantha) et de plantain à feuilles en alène (Plantago subulata)

Les populations de ces deux espèces de plantes protégées, endémiques du littoral méditerranéen sont en régression, respectivement sur le contient et sur l’archipel du Frioul. Afin de contrer ce phénomène, des campagnes de plantations sont conduites à partir de plants produits dans les pépinières de la Ville de Marseille. Ces campagnes de renforcement inédites et d’envergure sont conduites sous le pilotage d’Aix-Marseille Université et du Conservatoire Botanique National Méditerranéen.

 

© Parc national des Calanques

Limiter la propagation des plantes exotiques envahissantes 

Les plantes exotiques sont, comme leur nom l’indique, des plantes importées, volontairement ou accidentellement, par l’homme depuis d’autre zones biogéographiques. Elles sont considérées comme envahissantes lorsque qu’elles trouvent dans ce nouveau territoire des conditions propices à leur développement et que celui-ci se réalise au détriment de la flore locale, en affaiblissant les écosystèmes. 

Les plantes exotiques envahissantes proviennent principalement de jardins particuliers d’où elles s’échappent. Des campagnes de sensibilisation sont donc menées auprès des habitants et des jardineries pour les informer. Là où le développement de ces espèces met en péril des milieux d’intérêt et des espèces rares et menacées, des campagnes d’arrachages sont réalisées.

 

© P. Richaud

Sensibiliser et partager les connaissances localement, en France et en Europe

La connaissance est un maillon essentiel de la présentation des milieux. Le LIFE Habitats Calanques réalise donc des actions de sensibilisation et d’information du public et des collectivités sur le territoire et à l’échelle nationale. 

À l’échelle européenne, le partage de connaissance entre les gestionnaires et les scientifiques sont essentiels pour faire avancer la protection des espaces naturels et de leurs patrimoines. Le LIFE Habitats calanques s’est donc bâti en s’appuyant sur les retours d’expériences d’autres territoires. Il partage en retour ses résultats, ses réussites et ses difficultés. 

Visant à la préservation d’un trésor de biodiversité dont la valeur est internationalement reconnue, le projet bénéficie du soutien financier de la Commission européenne, de la DREAL PACA et de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

En vidéo