Parc national des Calanques
-A +A
Share

Pêche de loisir

Pêche embarquée, pêche du bord et pêche sous-marine

© Parc national des Calanques
Les cabanons de Sormiou ou de Morgiou l’attestent : la pêche a depuis toujours façonné l’identité des Calanques ! Pour permettre aux générations futures de continuer à s’adonner aux plaisirs de la pêche, les pêcheurs locaux se sont fédérés autour du Parc national pour définir les règles à suivre : un arrêté encadrant les quotas de prélèvement et une charte de bonnes pratiques ont été définis.

 

 Avant de partir

 

Bonnes pratiques

  • Je privilégie des pêches variées plutôt que celles ciblées sur une seule espèce.
  • Je veille à ne pas prélever des espèces sensibles et vulnérables.
  • J’évite de prélever des espèces en période de fraie.
  • Je garde mon littoral et la mer propre : je garde et trie mes déchets.
  • Je ne jette pas de nourriture en mer.
  • Je reste à distance des cétacés et je ne les poursuis pas : s’ils changent d’allure ou brusquement de direction, c’est qu’ils ne veulent pas être approchés.
  • Pêcheurs embarqués : merci de ralentir à l’approche d’un bateau de pêche professionnel en train de caler un engin de pêche.
  • Pêcheurs embarqués : je maintiens la cale de mon bateau propre et libre de liquides contaminants (huile, essence, produits de nettoyage) qui peuvent s’écouler par inadvertance en mer.
  • Pêcheurs embarqués : je privilégie les fonds sableux pour jeter l’ancre (zones claires) en m'aidant de l'application mobile Donia, je relève mon ancre à l’aplomb ou j’utilise un orin.
  • Pêcheurs du bord : je ne marche pas sur les trottoirs à lithophyllum pour rejoindre mon spot de pêche.

 

Réglementation

  • Je ne pêche pas dans les zones de non prélèvement et zone de protection renforcée.
  • Pêcheur de bord et embarqué : je respecte les quantités maximales de 7 kilos par personne et par jour, dans la limite de 20 kilos par jour et par bateau pour les pêcheurs embarqués.
  • Chasseur sous-marin : je respecte le nombre de 12 prises maximales par jour.
  • Je respecte le nombre de prises maximales applicables à certaines espèces : loup, pélamide, chapon, denti, dorade, etc.
  • Découpe obligatoire de la nageoire caudale de toutes les prises de plus de 15 centimètres.
  • Je remets à l’eau les poissons qui ne correspondent pas aux tailles minimales de capture dans les meilleures conditions possibles : retrait des hameçons, coupe du fil de pêche.
  • Je ne pêche pas les espèces interdites : badèche commun, mérous, corb, thon rouge, grande cigale, grande nacre
  • Je ne pêche pas les poulpes du 1er juin au 30 septembre (arrêtés 2017, 2018, 2019, 2020).
  • Je ne pêche pas les oursins du 16 avril au 31 octobre.
  • Je n’utilise pas de mécanisme d’assistance électrique ou hydraulique.

 

Sécurité

  • Pêcheurs sous-marins : signalez votre présence par une bouée !
  • Je respecte la faune : je ne la dérange pas, je ne la nourris pas.
  • Pêcheurs embarqués : merci de suivre les consignes de sécurité applicable à la navigation.

 

Contacts

Secours en mer CROSS MED : VHF canal 16 - Tél. : 04 94 61 16 16 ou 196 depuis un téléphone mobile

Capitaineries : VHF canal 9

  • Capitainerie Vieux-Port Marseille : 04 91 99 75 60
  • Capitainerie Frioul : 04 91 59 01 82
  • Capitainerie Pointe rouge : 04 91 99 75 67
  • Capitainerie Port-Miou : 04 42 01 96 24
  • Capitainerie Cassis : 04 42 32 91 65
  • Capitainerie Nouveau port La Ciotat : 04 42 08 62 90
  • Capitainerie Semidep Port-vieux La Ciotat : 04 42 83 80 27

Mise à l’eau :

  • La Ciotat
  • Centre d'activités nautiques de la Pointe Rouge à Marseille

Météo marine : VHF canal 80 ou 3250

 

Interdiction dans les zones de non prélèvement

10% du territoire marin du Parc national des Calanques est classé en zones de non prélèvement. Dans les sept ZNP délimitées, toute sorte de prélèvement est interdite, de façon permanente et définitive, que ce soit pour la pêche professionnelle ou la pêche de loisir.

 

 

Contre la pêche illicite et pour une pêche de loisir raisonnée

La pêche illicite porte atteinte à la pérennité des usages traditionnels de pêche professionnelle et de loisir, constitutifs de l’identité du territoire. Elle porte également préjudice à la conservation des milieux marins des Calanques, dont le Parc national a pour tâche d’assurer la préservation. Aux côtés des services de l’État, il poursuit donc, depuis sa création, l’objectif de lutter contre cette pratique par la mise en place de différents outils.

Signature d'un arrêté préfectoral

Sur proposition du conseil d’administration du Parc national et en complément des différentes réglementations préexistantes, un arrêté préfectoral a été signé le 31 janvier 2017 dans le but de renforcer la lutte contre la pêche illicite et de promouvoir une pêche de loisir raisonnée dans le Parc national des Calanques. Il définit un nouveau cadre réglementaire s’appliquant à toute forme de pêche de loisir : embarquée, du bord ou sous-marine. Cette nouvelle réglementation est issue d’une concertation partenariale entre le Parc national des Calanques, les représentants de la pêche de loisir (fédérations, clubs et sociétés nautiques) et les organisations socio-professionnelles (comité régional des pêches maritimes et des élevages marins, prud’homies).

Réglementation

Elle fixe la limite maximale, en poids ou en nombre, au-delà de laquelle une pêche de loisir ne peut plus être considérée comme destinée à une consommation exclusive du pêcheur et de sa famille. Elle interdit par ailleurs la chasse sous-marine de certaines espèces sensibles. Elle ne se substitue pas aux autres réglementations de droit commun et spécifiques au Parc national en vigueur. Attention : à partir du moment où une personne choisit de pêcher en cœur de Parc national, les règles du cœur de Parc (quantités maximales, interdiction de pêche sous-marine de certaines espèces) sont applicables à l’ensemble des captures que qu’elle détient avec elle, quel que soit le lieu où celles-ci ont été effectuées (dans ou hors Parc national).

En vidéo