Parc national des Calanques
-A +A
Share

Bons gestes et réglementations

Le Parc national des Calanques est un espace fragile et protégé qui demande soin et respect : à ce titre, il est soumis à une réglementation. Il présente par ailleurs des difficultés de moyenne montagne : il est donc nécessaire de se renseigner et de se préparer avant toute sortie.

Se préparer avant de partir

  • Le Parc national des Calanques est en entrée libre et ouvert toute l’année. Cependant, du 1er juin au 30 septembre, en raison du risque d’incendie, et pour protéger les massifs forestiers et leurs visiteurs, l’accès au Parc national est réglementé par arrêté préfectoral. Avant toute visite, consultez la carte de la Préfecture ou appelez le 0811.20.13.13 (appel surtaxé 0,06€/min) pour savoir si l’accès aux massifs des Calanques (massif n°22) et du Cap Canaille (massif n°24) est autorisé (en vertjaune ou orange) ou interdit (en rouge). Cette carte est actualisée tous les jours au plus tard à 18h pour le lendemain.

 

 

Pour une sortie à terre

  • Soyez acteur de votre propre sécurité. Ne sous-estimez pas la difficulté des parcours, qui comportent des dénivelés souvent conséquents, ni la pénibilité due au climat chaud, sec et très ensoleillé, particulièrement l’été.
  • Pensez à vous équiper de chaussures de randonnée, d’un chapeau, de crème solaire, de lunettes de soleil, d’une trousse de secours, et surtout d’eau ! En effet, vous ne trouverez pas de fontaine dans le cœur terrestre : prévoyez au moins 1,5 litre d’eau par personne.
  • Vous ne trouverez pas non plus de poubelle dans les espaces naturels : emportez avec vous un sac pour ramener vos déchets.

Pour une sortie en mer

  • Pensez à vérifier la météo marine : la mer peut se lever très vite en Méditerranée. 
  • Pensez à bien vérifier votre embarcation avant le départ (matériel de sécurité, moteurs, carburants, niveaux, etc.).
  • Fixez ou rangez dans les coffres les éléments susceptibles de s’envoler pendant la navigation.

 

Principales réglementations appliquées dans le cœur du Parc national

Ce territoire d’exception est ouvert à tous, mais sous la responsabilité de chacun. Afin de concilier la préservation de son caractère et de son patrimoine naturel, culturel et paysager avec la pratique des usages et des activités, une réglementation spécifique dans le cœur du Parc national est mise en place. Cette réglementation est régie dans le décret n°2012-507 du 18 avril 2012 modifié créant le Parc national des Calanques. En outre, les réglementations en vigueur (hors celles du Parc national) s’appliquent également dans le territoire.

Les règles de conduite sont simples et dictées par le bon sens. Elles permettent à chacun de mieux jouir de ce site grandiose. Il est donc interdit de façon permanente de :

  • fumer ou d’allumer du feu,
  • circuler en dehors des pistes et des sentiers balisés à cet effet,
  • créer des nuisances sonores à terre comme en mer,
  • jeter des déchets à terre comme en mer (emportez un sac avec vous pour ramener vos déchets),
  • dégrader le site (graffitis, détérioration des équipements, dépôt de déchets),
  • promener un chien non tenu en laisse,
  • cueillir des fleurs, blesser des arbres et prélever des espèces, en dehors de la cueillette autorisée pour un usage domestique, culinaire ou médicinal hors espèces protégées spécifiées dans la charte du Parc national et dans l’application mobile Mes Calanques,
  • perturber et nourrir les animaux terrestres,
  • perturber et nourrir les animaux marins (sauf l'appâtage pour la pêche),
  • pratiquer le vélo dans certaines sections du Parc national, notamment dans le domaine de Luminy,
  • circuler en véhicule motorisé en dehors des voies ouvertes à la circulation publique,
  • stationner son véhicule motorisé en espace naturel,
  • faire du camping, du bivouac ou du caravaning,
  • survoler le Parc national à l’aide de drones ou d’engins d’aéromodélismes,
  • pratiquer le jet-ski et des loisirs nautiques à traction motorisée (ski-nautique, parachute ascensionnel…),
  • pêcher et chasser dans les zones de non prélèvement,
  • utiliser des dispositifs d’assistance électrique ou hydraulique dans le cadre de la pêche de loisir,
  • organiser des compétitions de pêche de loisir (quels que soient les engins utilisés),
  • chasser dans les zones et périodes interdites,
  • s’accrocher aux bouées jaunes de délimitation de zone,
  • naviguer dans les zones interdites aux engins motorisés et mouiller dans les zones interdites.

 

 

Bons gestes et réglementations spécifiques pour les sports et loisirs