Parc national des Calanques
-A +A
Share

MPA ENGAGE

Faire face au changement climatique en Méditerranée

MPA ENGAGE est un projet européen mis en place dans plusieurs espaces naturels protégés, dont le Parc national des Calanques. Son but ? Aider les Aires Marines Protégées (AMP) à faire face au changement climatique.

 

Pourquoi ce projet ?

Le changement climatique affecte de façon dramatique la mer Méditerranée, qui se réchauffe à un taux 20% plus rapide que la moyenne mondiale. Plusieurs AMP méditerranéennes font déjà face à des modifications de la biodiversité et à des altérations fonctionnelles majeures, alors que d’autres y seront certainement confrontées ces prochaines années.

Ainsi y a-t-il un besoin urgent d’atténuer ces risques et de considérer les options d’adaptation, et ce en partenariat avec les communautés locales, les décideurs, les organisations de la société civile, les organismes de recherche et tous les acteurs socio-économiques, au niveau local, national ou régional.

 

Barracudas © S. Personic - GEM | © F. Launette - Parc national des Calanques | Grotte de l'Escargot © M. Beranger - Parc national des Calanques

 

Les infos clés du projet

 

Les enjeux

Au travers d’une approche participative, MPA ENGAGE suit de manière harmonisée les impacts du changement climatique en mer, élabore des évaluations de la vulnérabilité socio-écologique et développe des plans d’adaptation dans 7 AMP.

Les grandes lignes du projet sont :

  • engager les communautés locales, les petites pêcheries et les citoyens dans le suivi des impacts du changement climatique
  • promouvoir le rôle des AMP comme solutions fondées sur la nature pour l’adaptation au changement climatique
  • animer un dialogue politique méditerranéen entre scientifiques, gestionnaires d’AMP, décideurs (autorités locales), ONG environnementales et acteurs socio-économiques

Le Parc national des Calanques est partenaire du projet MPA ENGAGE et constituera un site pilote qui viendra renforcer le réseau d’AMP sentinelles du changement climatique en Méditerranée.

 

Le budget

MPA ENGAGE est financé par le programme Interreg MED et le Fonds européen de développement régional (FEDER) avec un budget d’environ 3 millions d’euros.

 

La durée

Il est mené sur une période de 3 ans, de novembre 2019 à juin 2022, avec l’ambition de mettre les Aires Marines Protégées méditerranéennes en première ligne pour l’adaptation au changement climatique.

 

Les partenaires

7 Aires Marines Protégées (AMP) dans 6 pays
2 administrations régionales
4 instituts de recherche
2 ONG
Plus de 30 partenaires associés regroupés en 3 comités de capitalisation
  • MPA4Change : AMP intéressées pour développer un plan d’adaptation au changement climatique
  • Science4Change : Scientifiques participant au développement et à la validation des approches harmonisées du projet
  • Med4Change : Acteurs politiques méditerranéens s’assurant que les résultats du projet sont cohérents, politiquement pertinents et intégrés aux processus politiques liés au changement climatique

 

© Parc naturel du Cap de Creus (Espagne) | © Parc national marin de Zakynthos (Grèce) | © Parc national de Brijuni (Croatie)

 

Le projet en détail

5 axes de travail

MPA ENGAGE est organisé autour de 5 piliers, qui constituent les axes de travail du projet :

  1. gestion de projet
  2. communication-sensibilisation
  3. test : plan d’adaptation (suivis terrain, évaluation de la vulnérabilité, approches participatives, sciences citoyennes)
  4. transfert (protocoles standardisés, renforcement des capacités, outils web collaboratifs, partage des données)
  5. capitalisation

Une méthodologie en 4 volets

La méthodologie adoptée pour développer un plan d’adaptation au changement climatique dans chaque AMP comprend 4 volets qui seront menés de manière concomitante.

Suivis sur le terrain et auprès des acteurs

Des protocoles, développés par un précédent projet (MPA ADAPT) mais aussi par MPA ENGAGE, seront déployés et testés sur le territoire du Parc national des Calanques pour suivre les impacts du changement climatique.

Évaluation de la vulnérabilité socio-écologique

Une approche basée sur des indicateurs, qui combine l’exposition aux aléas climatiques avec la sensibilité écologique et la sensibilité sociale au changement climatique, et avec la capacité d’adaptation des acteurs (pêcheurs artisanaux, plongeurs récréatifs, etc.) et de l’écosystème, sera menée pour évaluer la vulnérabilité écologique et socio-économique du territoire marin du Parc national des Calanques.

Sciences citoyennes en mer

Le Parc national des Calanques s’appuiera sur l’initiative de sciences citoyennes POLARIS, plateforme développée par Septentrion Environnement, pour déployer les sciences citoyennes sur son territoire marin et stimuler l’engagement de la société civile. Cela permettra de recueillir des observations directement liées aux impacts du changement climatique avec un effort de prospection plus large (changements dans la distribution des espèces, espèces invasives et évènements de mortalité).

Approches participatives

L’approche de co-construction « QUINTUPLE HELIX », impliquant 5 catégories d’acteurs (scientifiques, décideurs/élus, communautés locales, gestionnaires d’AMP, acteurs socio-économiques), sera utilisée pour développer un plan d’adaptation au changement climatique au sein du Parc national des Calanques, sur sa partie marine. Une série de réunions participatives et d’ateliers de travail avec ces acteurs sera ainsi organisée sur le territoire.