Parc national des Calanques
-A +A
Share
Le 26/11/2018
Les agents du Parc national et leurs partenaires de la Ville de Marseille et du Conservatoire botanique national méditerranéen ont récemment effectué des boutures de plantes locales en plusieurs points du Parc national. Cette action, réalisée dans le cadre du programme LIFE-Habitats Calanques, permettra de replanter des espèces locales aux endroits même où des espèces invasives seront arrachées courant 2019.

Laureen Keller est chargée de mission en écologie et est la référente du programme LIFE habitat calanques au sein du Parc national. Elle nous explique l’intérêt de réaliser les boutures de plantes locales.

Pourquoi effectuez-vous des boutures ?

Laureen Keller : Nous réalisons des prélèvements de plantes afin de les mettre en culture dans les serres de la ville de Marseille. Ce sont des boutures d’espèces locales, communes des Calanques et non protégées, comme le filaire, le pistachier lentisque, le ciste, la criste marine ou l’astérolide. Une fois que ces plantes auront poussé sous serre, elles seront replantées et viendront remplacer des espèces envahissantes que l’on va arracher.

Quelles seront les plantes arrachées, et pourquoi ?

Nous allons arracher des espèces végétales exotiques envahissantes comme le figuier de Barbarie, la griffe de sorcière et l’agave d’Amérique. Ces plantes sont tellement compétitrices qu’elles viennent remplacer les espèces qui sont présentes de manière traditionnelle dans les calanques. Elles modifient l’écosystème local et les paysages en entrainant parfois la disparition de certaines espèces.

Comment et quand vont se dérouler les replantations ?

Les arrachages et les replantations auront lieu de manière concomitante en 2019. D’ici là, les plants que l’on vient de bouturer seront assez grands pour être replantés. L’opération se déroulera à l’automne, dès les premières pluies, quand le sol est humide, afin de garantir une meilleure reprise des plants. Les espèces choisies pour être replantées ont la faculté de développer rapidement leur système racinaire, ce qui permettra de stabiliser les sols et d’éviter l’érosion.

LIFE est un programme européen qui soutient des projets dans le domaine de l’environnement. Dans les Calanques, un projet de restauration des habitats naturels du littoral va être mené durant cinq ans. Arrachages de plantes envahissantes, renforcement des espèces vulnérables et aménagement de sentiers sont notamment prévus en partenariat avec L’Agence Régionale Pour l’Environnement (ARPE) PACA, le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, la Ville de Marseille, le Conservatoire botanique national méditerranéen, Aix-Marseille Université, le Conservatoire du littoral et le Naturoscope.