Parc national des Calanques
-A +A
Share

Le tour de l’île de Ratonneau

Une randonnée au Frioul

© G. Macaigne
Une boucle facile qui vous dévoilera un concentré des charmes de l’archipel du Frioul. Nombreux vestiges archéologiques à découvrir. Le passage par la calanque de Saint-Estève est une invitation au farniente et à l’exploration des petits fonds : n’oubliez pas votre maillot de bain et votre masque de plongée !

 

Niveau de difficulté : FACILE
Distance : 3.8 km
Durée : 1h15
Dénivelé positif cumulé : 110 m
Boucle : OUI

 

Accès recommandé

Terminus de la navette Le bateau.

 

Parcours

1. Le départ s’effectue depuis le quai où vous débarque la navette maritime. Prenez la route goudronnée dans la direction opposée au noyau villageois (vous y reviendrez à la fin de votre balade). Progressez jusqu’à la plateforme agrémentée d’un petit banc pour profiter d’une belle vue sur Marseille. 

2. Reprenez votre parcours en cheminant sur le sentier longeant la calanque de Saint-Estève. Invitation à la baignade, la calanque de Saint-Estève est équipée d’un sentier sous-marin en été. N’hésitez pas à plonger la tête sous l’eau et à suivre les bouées pour une visite guidée des petits fonds marins.

3. Vous arrivez devant l’hôpital Caroline : la visite du bâtiment n’est pas possible mais vous pouvez en faire le tour pour admirer son architecture. Une fois le tour de l’Hôpital effectué, rebroussez chemin en direction de la plage de la Calanque de Saint-Estève.

À voir sur le chemin : l’hôpital Caroline

4. À l’embranchement, suivez le chemin s’ouvrant sur votre droite en direction du fort de Ratonneau. En grimpant à travers le fort, essayez d’identifier les différentes couches de son histoire : les pierres les plus anciennes datent du XVIe siècle et les plus récentes de l’occupation allemande !

À voir sur le chemin : le fort de Ratonneau

5. Tournez en épingle sur la droite pour rejoindre le sommet du fort et ses étonnantes croix. Beau panorama sur l'île de Ratonneau. Préparez-vous ensuite à la descente, notamment en empruntant une petite volée de marche. Cette partie du trajet permet d’observer de nombreuses « forêts bonzaï » formées de pins d’Alep poussant au ras du sol en raison de l’action du vent.

6. Rejoignez la route goudronnée que vous avez empruntée à l’aller pour revenir à votre point de départ. En attendant la navette de retour, vous pouvez visiter le noyau villageois et ses petits commerces qui proposent des rafraîchissements !