Parc national des Calanques
-A +A
Share

La crête de l'Estret

Un espace lunaire entouré de forêts

Sentier de la crête de l'Estret © Parc national des Calanques
La crête de l’Estret chemine sur une large piste entre mont Puget et col de la Gardiole. Sur trois kilomètres, ce parcours permet de découvrir de part et d’autre des paysages très contrastés, et notamment le verdoyant vallon de Chalabran.

 

Le règne du minéral

La crête de l’Estret est orientée est-ouest et se retrouve ainsi particulièrement exposée au vent, ce qui peut gêner la progression des randonneurs. À son sommet, la végétation est rare. Plusieurs cairns, dont certains de tailles conséquentes, ponctuent le parcours.

 

Entre cirques et vallons

Culminant à 440 mètres, la crête de l'Estret, d’apparence pelée, recèle une rare richesse géologique (lapiaz) et écologique. Des espèces végétales discrètes se développent au ras du sol entre les pierres (sabline de Provence) ou en coussinets (genêt de Lobel), témoins des ères glaciaires. Le piétinement hors sentier constitue leur menace principale.

La crête de l’Estret offre en outre des vues imprenables sur deux entités paysagères bien distinctes qui se tournent le dos. Au sud : une succession d’impressionnantes dépressions rocheuses. Au nord : le vallon de Chalabran.

Au sud s’ouvre donc le cirque des Pételins. Circonscrit par des vallées très marquées, ce côté offre une topographie très abrupte. L’ambiance y est principalement minérale. La rare végétation est celle de la pinède clairsemée et de la garrigue très éparse. Au-delà, précédant la mer, s’étend l’espace boisé de la Gardiole.

 

Cèdres sur le versant nord de la crête de l'Estret, massif de la Sainte-Baume en arrière-plan © A. Zec - Parc national des Calanques
Cèdres et cyprès dans le vallon de Chalabran © A. Zec - Parc national des Calanques
Vallon de Chalabran © A. Zec - Parc national des Calanques

 

Le vallon de Chalabran, une oasis de verdure

Au nord, le vallon de Chalabran bénéficie d’une ambiance fraîche et forestière, grâce à une exposition nord ainsi qu’une terre épaisse et humide. On y retrouve des feuillus et des chênes blancs. Plus surprenant, on tombe par endroits, au fond du vallon et sur les pentes qui montent à la crête de l’Estret, sur des cèdres et des cyprès, composition paysagère digne d’un jardin d’agrément !

Ces plantations ont été pratiquées par les forestiers du XIXe siècle jusque dans les années 1990, avec trois objectifs : reboiser des sols mis à nu par des siècles de surpâturage, fournir du bois d’œuvre de qualité, et lutter contre les incendies (grâce à des espèces moins combustibles, ou ayant un fort pouvoir de couverture du sol susceptible de réduire le développement de la garrigue).

 

Un panorama sur tout le Parc national

La crête de l’Estret offre de superbes panoramas sur Marseille et les îles du Frioul, qui se dévoilent à la vue des randonneurs côté ouest. Côté est, de beaux dégagements s’ouvrent sur la baie de Cassis et les falaises Soubeyranes, sur lesquelles se détache le profil caractéristique du sémaphore du bec de l'Aigle. Plus loin s’élèvent les barres de Font Blanche et le massif de la Sainte-Baume, visible dans toute son ampleur.

Les vues qui approchent le sommet de la crête permettent également de bien distinguer les traces de l’incendie qui a touché la plaine de la Gineste en 2016. Le contraste avec le vallon de Chalabran, épargné par le feu, est saisissant.

 

« Le pays est superbe. Vous le trouveriez peut-être aride et désolé ; mais j’ai été élevé sur ces rocs nus et dans ces landes pelées, ce qui fait que je suis touché aux larmes lorsque je les revois. »

Émile Zola

Visite et réglementation

Avant toute sortie au Parc national des Calanques, préparez votre visite et consultez les bons gestes à adopter et les réglementations à respecter.

On peut découvrir la crête de l’Estret toute l’année, sauf en cas de fermeture des massifs pour cause de risque d’incendie.

Environ une heure de marche est nécessaire pour parcourir la crête de l’Estret d’une extrémité à l’autre.

 

Accès

Depuis Marseille :

Bus RTM B1 ou 521 en soirée – direction Campus de Luminy, arrêt HLM de Luminy, puis environ 1h30 de marche par le vallon et le col Ricard pour aborder la crête de l’Estret par l’ouest.

Bus M08 :

  • arrêt La Gineste, puis environ 45 minutes de marche par le col Ricard pour aborder la crête de l’Estret par l’ouest.
  • arrêt Carpiagne Gineste puis environ 30 minutes de marche par le col de la Gardiole pour aborder la crête de l’Estret par l’est.

 

 

Depuis Cassis : environ une heure de marche depuis le centre-ville par le pas des Marmots pour aborder la crête de l’Estret par l’est.

 

 

Localisation

Coordonnées GPS : 43.2240008, 5.473522