Parc national des Calanques
-A +A
Share

Le cap Croisette

Là où terre et mer se rencontrent

Vue aérienne de l'île Maïre et du cap Croisette © F. Launette
Les falaises spectaculaires de l’île Maïre et la mer qui s’immisce dans la passe des Croisettes font de ce bout du monde un lieu emblématique. Dégradé par une fréquentation mal maîtrisée, le Parc national des Calanques a entamé sa requalification.

 

Un site majeur et fragile

Avec des précipitations annuelles très faibles, le Cap croisette est, avec tout le littoral sud marseillais et le Frioul, l’espace le plus aride de France. Soumise aux embruns littoraux, la végétation qui s’y est développée hors de toute exubérance n’en constitue pas moins un patrimoine exceptionnel. Les plantes constitutives de la phrygane sont des bijoux d’évolution, qui ont su s’adapter aux conditions extrêmes de vents, de sel et d’aridité. 

 

Le lieu de la fondation de Marseille ?

Dans l’ouvrage qu’Isaac Vossius (érudit néerlandais du XVIIe siècle) a consacré à Pomponius Mela (premier géographe connu de l’Antiquité romaine), il écrit que le cap Croisette est le véritable lieu de la fondation de Marseille. C’est donc une troisième hypothèse, après celles du Vieux-Port et de la fontaine de Voire.

Quoi qu’il en soit, l’endroit est occupé depuis la nuit des temps, comme le prouvent les traces des premiers hommes retrouvées dans les grottes situées à proximité, au-dessus des Goudes et de Callelongue.

 

Des croix et des singes

Le cap Croisette tire son nom des éphémères petites croix (crouseto en provençal) qui se sont succédées sur cette pointe rocheuse afin d’honorer les victimes des naufrages, fréquents au temps de la navigation à voile. Les croisettes d’hier ont été remplacées par la croix en béton du passage des Croisettes, érigée en souvenir du naufrage du paquebot le Liban en 1903, qui fit une centaine de morts.

Le lieu est aussi parfois appelé la baie des Singes : le nom proviendrait d’un profil de l’île Maïre vu depuis cette baie, qui aurait la forme d’une tête de singe.

 

Côté mer

Le passage des Croisettes, qui sépare le cap de l’île Maïre, fait au plus étroit 70 mètres de large. De faible profondeur, le courant y est particulièrement rapide à cause d’un effet de goulet dû à l’exiguïté du passage. Ce mince couloir maritime était autrefois surveillé par la douane, dont on voit les bâtiments en ruine sur l'île.

Les tombants sous-marins environnants répondent au caractère grandiose des paysages terrestres. L’île Maïre est notamment colonisée par de très beaux récifs coralligènes.

 

Autour du cap Croisette

Depuis le cap Croisette, de nombreux vestiges archéologiques s’offrent au regard des curieux. Le télémètre qui servait à éclairer la mer depuis l’île Maïre est encore bien visible. Plusieurs blockhaus émaillent également la côte rocheuse avoisinante. Les traces de l’étonnant téléscaphe sont également toute proches.

 

« Ce pays a une âme : c’est un lieu de rencontre, l’eau, la pierre verticale, le soleil, le ciel s’y retrouvent, et le vent, quand il en a envie. »

Gaston Rébuffat

Le saviez-vous ?

Le cinéma a maintes fois filmé l’île Maïre. Elle a aussi été peinte, notamment par le peintre Vincent Bioulès, qui en parle avec lyrisme : « Pour moi, c’était un monde des mythes grecs… C’est l’île de Calypso, à la fois grandiose, fascinante, dangereuse, où rien ne pousse… C’est l’île des mythes méditerranéens, où l’homme va s’affronter, rencontrer le Minotaure ou une nymphe… Ce rocher dans sa solitude, c’est comme une énorme matière brute ; une sorte de météorite, qui serait tombée comme Zeus, qui jette l’Omphalos à Delphes en disant : voici le centre du monde. »

Visite et réglementation

Avant toute sortie au Parc national des Calanques, préparez votre visite et consultez les bons gestes à adopter et les réglementations à respecter.

La route du cap Croisette est définitivement fermée à la circulation motorisée.

On peut découvrir le hameau toute l’année. Les collines alentour sont également libres d’accès, sauf en cas de fermeture des massifs pour cause de risque d’incendie.

La baignade depuis les rochers doit être menée avec la plus grande prudence, et uniquement par mer calme. La nage et la navigation dans le passage des Croisettes, entre le continent et l’île Maïre, sont déconseillées en raison des courants puissants qui le parcourent. L’accès à l’île Maïre est strictement interdit.

 

Accès

Bus RTM n°19 – direction Madrague de Montredon jusqu’au terminus, puis 20 – direction Callelongue, arrêt Les Goudes, puis emprunter jusqu’au bout la rue Désiré Pelaprat.

En saison, les navettes maritimes de la RTM permettent également de se rendre du Vieux-Port aux Goudes via la Pointe Rouge.

La route du littoral sud de Marseille est souvent encombrée, voire très embouteillée aux heures de pointe et le week-end, notamment pendant la saison estivale, et parfois dès la Pointe Rouge. Il est donc fortement conseillé pour vos trajets de privilégier les heures creuses, et les transports en commun ou le vélo.

 

 

Localisation

Coordonnées GPS : 43.214330, 5.337457