Parc national des Calanques
-A +A
Share

Ail petit Moly

Petit mais précoce

Ail petit Moly © N. Crouzet - Parc national des Calanques
Protégé et rare, l’ail petit Moly fleurit dès le mois de décembre ! C’est un vrai Méditerranéen qui a bien compris que l’été est la saison à fuir… Aux premières chaleurs, il se fait discret et survit sous terre grâce à son bulbe.

Ses feuilles sortent à l’automne et sa belle floraison blanche intervient à partir des mois de décembre et janvier. Les individus forment des petits bouquets compacts au ras du sol. Vous reconnaîtrez l’espèce aux cils qui bordent ses longues feuilles vrillées, et au fait qu’elle soit dépourvue de tiges aériennes. Ses bulbes sont par ailleurs très petits et ne sont pas comestibles.

Dans les Calanques, la présence de l’ail petit Moly est connue des gardes du Parc national sur une dizaine de sites. À l’échelle du littoral méditerranéen français, la plante est devenue rare du fait de l’urbanisation et de la concurrence des espèces exotiques invasives, plus grandes et plus dynamiques qu'elle.

Si vous observez de l’ail petit Moly, n’hésitez pas à nous envoyer photos et données de géolocalisation via la rubrique Je participe sur l’application mobile Mes Calanques !

Nom scientifique : Allium chamaemoly

Habitat naturel : Garrigue littorale, Pelouses

Floraison : de décembre à mars

Le saviez-vous ?

Comme on s’en doute, cette espèce dégage une odeur d’ail, particularité qu’elle partage avec les autres représentantes du genre Allium (ail, cébette, poireau, etc.).

Enjeu de conservation

Fort

Menaces

Ma contribution pour le protéger