Parc national des Calanques
-A +A
Share

Les fours à chaux

Exploiter le calcaire des Calanques

Ancien four à Chaux, au fond du vallon de La Panouse © F. Gérard
Vous avez peut-être déjà croisé ces ruines énigmatiques aux formes circulaires aux détours d’une balade ? Démolis ou recouverts par la végétation, il s’agit souvent de fours à chaux dits temporaires. On en dénombre près de 250 sur le territoire du Parc national !

 

La chaux, qu’est-ce que c’est ?

La chaux est un matériau qui a de nombreuses applications, notamment dans la construction. Elle entrait aussi dans la fabrication de la soude et du savon marseillais, ce qui a entraîné un fort développement de son exploitation aux XVIIIe et XIXe siècles. Obtenue par calcination du calcaire, dans des fours alimentés par du bois ou des branchages de la garrigue, les Calanques étaient un territoire idéal à sa fabrication, offrant la matière première et le combustible.

 

Les différents fours dans les Calanques

Plusieurs modèles de fours ont coexisté. On distingue des fours permanents, construits en dur (tels ceux de la Barasse) et souvent associés à des carrières, et des fours temporaires. Ces derniers étaient creusés dans le sol et déplacés régulièrement suite à l’épuisement des ressources naturelles immédiatement disponibles. Maçonnés en pierres sèches et de forme circulaire, ces fours temporaires sont les plus répandus dans le Parc national des Calanques.

 

Le saviez-vous ?

De nos jours, on redécouvre les avantages écologiques et économiques de l’emploi de la chaux dans le domaine de la construction. Elle remplace en effet à merveille le plâtre, le ciment des mortiers ou même les peintures vinyliques.

Visite et réglementation

Avant toute sortie au Parc national des Calanques, préparez votre visite et consultez les bons gestes à adopter et les réglementations à respecter. On peut découvrir le Parc national toute l’année, sauf en cas de fermeture des massifs pour cause de risque d’incendie.

 

Accès

De nombreux fours à chaux sont visibles sur le territoire du Parc national, et notamment le long du sentier principal de Luminy en direction de la calanque de Sugiton, ou dans les vallons de la Barasse et de la Panouse.

 

Localisation

Coordonnées GPS : fours à chaux de la Barasse : 43.280674, 5.481938 et du vallon de la Panouse : 43.254737, 5.445756

Ressources

Claude THOMAS, La chaux et les fours à chaux du massif de Carpiagne, 1986

Christophe VASCHALDE, Les fours à chaux du Midi méditerranéen de la France, objets de nouvelles méthodes en archéologie médiévale dans Debates de Arqueologia medieval 2, 2012, p. 129-154