Parc national des Calanques
-A +A
Share

Aigrette garzette

Une voisine de Camargue

Aigrette garzette © J.P. Durand - Parc national des Calanques
L'aigrette garzette est un petit héron, entièrement blanc. En plumage nuptial, l'adulte porte sur la nuque deux à trois longues plumes effilées. Les scapulaires visibles d'assez près sont recourbés en crosse sur le dos et des plumes étroites et allongées décorent le plastron.

Le bec est noir et les lores gris-vert la majorité de l’année et rougeâtre en période nuptiale. Les tarses sont également noirs, tandis que les pieds sont toujours jaunes. Après la reproduction, elle perd ses parures à la tête et au dos. La mue, complète, est étalée de juin à novembre, voire jusqu'en décembre. Le jeune ressemble à l'adulte en plumage d'hiver sans les plumes allongées sur le plastron.

La silhouette en vol apparaît svelte et anguleuse, car le cou dessine une saillie très visible en forme de goitre. Les ailes assez courtes et arrondies permettent un vol rapide. Les déplacements sur le sol ou dans l’eau peu profonde, qu’ils soient lents ou rapides selon les circonstances, demeurent toujours élégants. L'aigrette pratique également l'immobilité à l'affût d'une proie ou au repos.

Elle se nourrit d’invertébrés aquatiques, de batraciens et de petits poissons.

Nom scientifique : Egretta garzetta

Le saviez-vous ?

L’aigrette garzette est une migratrice partielle. Il n’y a pas de colonies nicheuses dans les Calanques. Les individus croisés dans les Calanques sont probablement en chemin pour la Camargue qui accueille de nombreuses colonies.

Enjeu de conservation

Faible

Menaces

  • Dérangements humains
  • Modification de son environnement

Ma contribution pour la protéger