Parc national des Calanques
-A +A
Share
Le 29/11/2019
Carcasses de voitures, scooters, barrières en métal, plots de chantier, tours informatiques… Un curieux inventaire gisait jusqu’à très récemment au pied des falaises majestueuses du Cap Canaille. Un chantier de nettoyage mobilisant d’importants moyens humains, techniques et financiers a récemment été réalisé par le Parc national des Calanques en partenariat avec le Club Alpin Marseille Provence, dont 16 grimpeurs sont bénévolement venus prêter main forte pour rendre au site sa superbe.

Atteinte aux paysages du Cap Canaille

Les falaises du Cap Canaille sont devenues un site malheureusement réputé pour le jet de déchets volumineux. Au cours des dernières décennies, leur base, difficilement accessible, s’est révélée attractive pour faire disparaître des objets encombrants ou gênants. C’est ainsi que de nombreuses carcasses de voitures, au centre d’affaires de fraude à l’assurance, y ont été retrouvées entassées à l’arrière du rivage et au pied de voies d’escalade.

Le site étant vierge de sentiers de randonnée, l’atteinte au paysage s’observait surtout depuis la mer. Les déchets constituaient également une nuisance et un danger pour la sécurité des grimpeurs, habitués du secteur.

Une volonté commune du Parc national et des grimpeurs

Le projet de mettre en place une action d’envergure pour nettoyer le site a germé fin 2018 quand des responsables du Club Alpin Marseille Provence ont pris l’attache du Parc national des Calanques pour monter un partenariat.

La présence de nombreuses plusieurs plantes protégées, dont la très rare Anthyllis cytisoides a nécessité de calibrer l’intervention afin de ne pas porter atteinte au patrimoine écologique. Pour protéger certaines espèces ayant poussé sur les déchets et éviter l’érosion, choix a été fait de ne pas enlever les déchets les plus recouverts par la végétation…. certains éléments de carcasses datant des années 70 !

Un chantier d’envergure

L’opération, dotée d’un budget de 18.000 euros, financée par le Parc national des Calanques avec le soutien de la DREAL SUD-PACA, a mobilisé des moyens techniques et humains importants.

Sur la partie la moins accessible du site, une équipe de 5 ouvriers spécialisés dans les travaux acrobatiques a été déployée par la société HELITEC, mandatée par le Parc national, pour le conditionnement et l’évacuation des déchets par héliportage. 16 bénévoles du CAF ont été épaulés par les agents du Parc national des Calanques pour nettoyer le secteur attenant à la mythique voie d’escalade Ouvreur de bouses.

Les déchets ont été hélitreuillés  jusqu’au sommet de la falaise avant d’être acheminés par camion en déchetterie puis valorisés.

Au total, 40 big bags représentant 30 tonnes de déchets et la carcasse entière d’une voiture récente ont été extraits du site. Une attention particulière a été observée pour limiter le piétinement de la flore remarquable du Cap Canaille. Les 40 rotations de l’hélicoptère ont été concentrées sur une durée d’1h30 afin de limiter l’impact environnemental de l’opération.