Parc national des Calanques
-A +A
Share
Le 20/06/2018

Le développement de l’écotourisme – un tourisme attentif à ses impacts, plus respectueux des patrimoines, des traditions et des habitants – est un des axes privilégiés par le Parc national des Calanques pour répondre aux enjeux de forte fréquentation auxquels il est confronté. En plus du déploiement de la marque Esprit parc national qui vise à mettre en avant les professionnels vertueux sur son territoire, il participe également à un projet européen, intitulé DestiMED.

Le projet DestiMED

Le projet DestiMED est financé par le programme Interreg MED et animé par la région Lazio en Italie. Il concerne 5 pays (France, Italie, Croatie, Grèce, Espagne) et 13 espaces naturels protégés dont, en France, le Parc national des Calanques et le parc naturel régional de Camargue. L’animateur du projet, en France, est le réseau MedPAN, basé à Marseille, qui regroupe les aires marines protégées en Méditerranée.

L’objectif du projet est de construire des séjours de découverte écotouristiques des aires protégées, en partenariat avec un tour-opérateur spécialisé et un réseau de professionnels locaux investis dans des démarches écoresponsables. L’impact écologique du séjour est évalué en partenariat avec le réseau international Global Footprint Network.

Sea, cliffs and sun…

Pour développer un séjour écotouristique à l’échelle de son territoire, le Parc national s’est associé avec le tour-opérateur nature Provence Evasion. Ensemble, ils ont regroupé des prestataires d’activité terrestre et marine, des restaurateurs et des hébergeurs. L’originalité du séjour né de cette collaboration est de jouer sur les contrastes propres à notre région et au Parc national, entre ville et nature, entre terre et mer, entre douceur de vivre et activité intense. D’où le nom sous forme de clin d’œil (en anglais pour cause de clientèle internationale) : Sea, cliffs and sun… explore a land of high contrasts !

Le test du séjour

Conformément à la méthodologie du projet DestiMED, le séjour conçu localement a été soumis à l’avis d’experts internationaux via l’organisation d’un « test produit » du 26 avril au 1er mai. Les testeurs étaient au nombre de cinq : deux italiens, deux espagnols et une française, avec un équilibre entre hommes et femmes.

Durant ces 5 jours et 6 nuits, ils ont pu explorer Marseille et son littoral sud (randonnée sur le GR2013, kayak autour de l’île Maïre), le cœur du Parc national (randonnée entre Sormiou et Morgiou), Cassis et ses environs (randonnée entre Port-Miou et Port Pin, vélo électrique dans les vignobles et sur le cap Canaille), ainsi que La Ciotat et le bec de l’Aigle (snorkeling au Mugel, randonnée du vertige sur les falaises soubeyranes).

Outre la combinaison de ces activités, l’originalité du séjour a tenu aussi à l’hébergement en auberge de jeunesse, à Bonneveine, en cœur de ville, et à la Fontasse, en cœur de Parc national, afin de souligner la diversité des ambiances du territoire. Cette diversité a également pu être appréciée par le groupe à travers les temps passés dans les différents ports, que ce soit autour d’un apéritif « traditionnel » ou d’une recette locale remise au goût du jour par les restaurateurs partenaires.

Cette première expérience doit maintenant déboucher sur un certain nombre de préconisations afin d’améliorer le séjour pour le second test prévu cet automne avant une mise en marché, dès 2019, via le projet DestiMed.