Parc national des Calanques
-A +A
Share

Pêche

© Mylène Zizzo

 

Depuis la fin du Moyen Âge, les pêcheurs ont créé une institution de gestion qui existe toujours aujourd’hui : les prud'homies.  

 

La pêche, les gens de mer et les techniques patrimoniales

 

Sous l’époque moderne, quatre juges étaient élus par l’assemblée des membres des gens de mer (comprenant patrons de pêche, mousse, matelots…). Ces juges étaient à la fois chefs et administrateurs.

Les techniques traditionnelles utilisées par les pêcheurs dans les Calanques existent toujours aujourd’hui et constituent la pêche aux petits métiers. Elles ont perduré malgré une histoire de la pêche mouvementée. L’accroissement des villes du littoral a poussé dès le XVIIIe siècle à pratiquer une surpêche qui a mis en péril les stocks de poissons ainsi que ces pêcheurs aux petits métiers.

Une multitude de techniques caractérise la pêche sur le littoral calanquais aujourd’hui, chacune adaptée à la prise de catégorie précise de poissons et de crustacés. Quelques livres anciens affirment que certaines d'entre elles proviendraient des origines grecques de Marseille !

 

Filet de pêche © Pncal
Barquette © Mylène Zizzo

L’évolution du monde de la pêche a également donné lieu à celle des bateaux - la tartane (inventée à Martigues), le mourre de pouar, la bette et la barquette - qui sont tous devenus des éléments patrimoniaux, au même titre que la foule de techniques de pêche, référencées dans l’ouvrage de Paul Gourret en 1894.

Toujours très présente dans le Parc national des Calanques, la pêche constitue un patrimoine matériel et immatériel. Cela va de la remontée des filets en pleine mer au débarquement des poissons sur le quai du port.