Parc national des Calanques
-A +A
Share
Photo sous-marine : © Hervé Thedy
Photo sous-marine : © Hervé Thedy

Le Parc national des Calanques, acteur engagé dans le réseau des aires marines protégées de Méditerranée

 

Le Parc national des Calanques a participé au 2° Forum des Aires marines protégées (AMP) de Méditerranée. Co-organisé par l’association Medpan et la convention de Barcelone (CAR / ASP), ce rassemblement s’est tenu du 27 novembre au 1° décembre à Tanger (Maroc).

Regroupant des gestionnaires venus de tout le pourtour du bassin, le Forum avait pour objet de dresser un bilan de la mise en œuvre de la Feuille de route des aires marines protégées méditerranéennes (élaborée en 2012) et d’établir des perspectives permettant l’atteinte des objectifs internationaux fixés par la Convention sur la diversité biologique.

Photo aérienne : © Florian Launette/Découvre ta Nature

Le réseau des aires marines protégées de Méditerranée ne représente encore aujourd’hui que 7,14 % de la superficie totale de cette mer (pour 10 % visé à l’horizon 2020). Parmi ces aires marines protégées, beaucoup d’entre elles ne disposent aujourd’hui ni de gestion, ni de financement pérennes. Dans ce contexte, le Parc national des Calanques possède des outils lui donnant une responsabilité particulière en termes d’action.

Le Forum de Tanger a été l’occasion de faire émerger des préoccupations communes et des sujets partagés recouvrant par exemple :

  • la valorisation et le partage des bénéfices socio-économiques générés par les aires marines protégées ;
  • la bonne prise en compte des aires marines protégées dans le processus de construction d’une planification spatiale maritime ;
  • la construction d’une gestion durable de la pêche de loisir dans les aires marines protégées  ;
  • le soutien des aires marines protégées à la pérennisation d’une pêche professionnelle à petite échelle ;
  • la nécessaire évaluation des actions de gestion mises en place par les aires marines protégées ;
  • la mise en place d’aires marines protégées en haute mer, au-delà des eaux sous juridiction des Etats.

Le Forum de Tanger s’est conclu par une déclaration commune des participants fixant un niveau d’ambition partagé à atteindre tout autour de la mer Méditerranée en matière de protection des milieux marins. Le contenu de cette déclaration sera désormais porté dans différentes conférences internationales pour y faire entendre la voix des aires marines protégées méditerranéennes.  

Riche de cet échange d’expériences international, le Parc national des Calanques a vocation à inscrire résolument son action dans une perspective méditerranéenne. Témoigne de cette ambition, la décision prise par le conseil d’administration du Parc national, le 2 décembre dernier, de présenter la candidature de celui-ci au statut reconnu internationalement d’Aire spécialement protégée d’intérêt méditerranéen (ASPIM).