Parc national des Calanques
-A +A
Share

Un territoire fragile et menacé

Déchets © Olivier Bianchimani

 

Du fait de son positionnement périurbain, le Parc national des Calanques subit de multiples pressions liées principalement aux pollutions et à la sur-fréquentation.         

Les pressions qui s'exercent dans le Parc national des Calanques ont plusieurs origines :

 

La croissance de la fréquentation marine et terrestre

Avec près de deux millions de visiteurs sur terre et en mer par an, le Parc national des Calanques est l’un des lieux les plus visités de France. La sur-fréquentation se traduit par des dégradations visibles sur le milieu naturel : érosion du sol, régression de la Posidonie, jet d’ordures, piétinement sur la flore, dégradation des habitats naturels, réduction voire disparition de certaines espèces…

 

Une importante pollution des eaux de mer

En dépit des efforts importants de modernisation des stations d’épuration littorales, les rejets des agglomérations restent la principale source de pollution marine.

Les fonds marins sont aussi le triste décor de déchets abandonnés.