Parc national des Calanques
-A +A
Share

Pastré, Roy d'Espagne et La Cayolle

© Pncal

 

Au sud-ouest de Marseille, cette partie du territoire entre Pastré et les Baumettes en passant par le Roy d’Espagne et la Cayolle, s’impose comme un espace d’interface entre la ville et le début des Calanques. Ici, le milieu urbain et le milieu naturel se croisent et s’entremêlent.

Hier, ce territoire était composé de terres agricoles et constituaient les anciennes campagnes marseillaises. Aujourd’hui, ces paysages de campagnes sont confrontés ou ont été remplacés par des paysages plus urbains… Seule la campagne de la bastide Pastré a bien résisté à l’évolution urbaine et offre au public son parc public de 112 ha et son château.

Le canal de Marseille sillonne ce territoire d’interface, à l’image des nombreux petits canaux présents dans le parc Pastré. Lors de son développement sur l’ensemble de la ville après 1854, il a modifié rapidement le paysage marseillais en permettant d’arroser les champs et les jardins de bastides.

Les quartiers qui s’étendent sur les vallons de la Cayolle et des Baumettes sont aujourd’hui en pleine mutation, au travers d’une intensification urbaine et de programmes de rénovation au contact du cœur du Parc national. Le dialogue est constant et direct entre la ville et le milieu naturel.

Ce territoire est multiple et contrasté : la garrigue, les pinèdes et les constructions résidentielles se côtoient en un paysage fermé entouré de collines à la roche calcaire éclatante.

Le site des Baumettes présente quant à lui un caractère boisé affirmé avec un vaste peuplement de Pins d’Alep. Du haut du versant des Baumettes, se dégagent de remarquables points de vue vers la mer ou vers le domaine de Luminy.