Parc national des Calanques
-A +A
Share

Luminy

Luminy © Ghislain KODJO

 

Au sud-ouest du massif des Calanques, le domaine de Luminy fait figure de « poste avancé » de l’urbanisation marseillaise s’inscrivant dans l’espace naturel. Entouré de collines boisées, le domaine de Luminy et ses constructions dont l’emblématique campus de Marseille, est en interface directe avec la forêt.

Au XIe siècle, les bâtiments de Luminy sont la propriété des moines de l’abbaye Saint Victor. En 1242, ils sont agrandis et destinés à recevoir les jeunes filles de la noblesse provençale. La propriété est acquise par la famille d’Ollières en 1450 et est mise en valeur dès cette époque avec la culture du blé, de l’avoine et de la vigne. Le domaine comprenait deux bergeries. Jusque dans les années 60, il n’était pas rare de croiser des chèvres sauvages sur les contreforts du mont Puget.

En 1819, Augustin Felix Fabre, armateur marseillais, achète le domaine. Le domaine est amélioré avec la construction d’un important réservoir pour l’irrigation des cultures, la plantation d’arbres d’ornement, ainsi que l’agrandissement de la « bastide ». C’est en 1869 avec ses 9 voiliers et ses 4500 tonneaux de jauge, que la Maison Augustin Fabre atteindra son apogée. Plusieurs de ses bateaux ont porté le nom de Luminy, comme le Luminy II construit au chantier naval de la Ciotat.

En 1945, le domaine devient la propriété de l’Etat. Un pôle universitaire y est alors créé dans sa partie centrale. La partie périphérique du domaine sera vendue en 1963 à la Ville de Marseille qui y implantera d’autres structures mais conservera à l’essentiel de la propriété son caractère d’espace naturel à vocation de détente et de loisirs. En tant que porte d’entrée majeure du Parc national, Luminy propose des accès directs aux calanques de Sugiton, de Morgiou et à la Grande Candelle.