Parc national des Calanques
-A +A
Share

Chasse

 

La chasse du petit gibier est une pratique traditionnelle sur le territoire des Calanques : la perdrix rouge, le lièvre, le lapin et les oiseaux migrateurs (grives, pigeon ramier...) sont les principales espèces chassées. La chasse au sanglier se développe par ailleurs, en lien avec l’augmentation des populations de cette espèce qui appelle à une vigilance particulière.

Le décret 2012-507 du 18 avril 2012 créant le Parc national des Calanques autorise le maintien de la chasse en cœur de parc en dehors des zones de tranquillité de la faune sauvage, qui représentent environ 51 % de la surface du cœur terrestre.

Les cartes de délimitation des zones de tranquillité de la faune sauvage sont disponibles en téléchargement.
 

Les zones autorisées à la chasse sont réparties entre quatre sociétés de chasse et quelques bénéficiaires individuels du droit de chasse sur propriétés privés. Elles totalisent environ 502 chasseurs.

Au-delà des dispositions générales applicables sur le département des Bouches-du-Rhône, les conditions d’exercice de la chasse en cœur de Parc national des Calanques font l’objet d’une règlementation annuelle prise par le conseil d’administration du Parc et qui établit :

  • La liste des espèces chassables et les objectifs de gestion
  • La période d’ouverture de la chasse pour les espèces sédentaires
  • Les jours et horaires de chasse
  • Les limitations de prélèvement (quantités maximum par chasseur/jour et par chasseur/saison)

 

Cette règlementation annuelle a été arrêtée pour la première fois au titre de la saison 2015-2016 après avis du conseil scientifique et du conseil économique, social et culturel. Elle doit permettre d’accompagner la pratique d’une chasse durable, en adéquation avec les potentialités des milieux et en harmonie avec les autres usages sur le massif.

Elle accompagne en particulier la décision prise par le directeur du Parc national des Calanques, conformément au décret 2012-507 sus-cité, de ne pas reconduire l’autorisation triennale dont bénéficiaient les sociétés de chasse pour effectuer des lâchers de tir de perdrix rouge et de faisan de colchide.