Parc national des Calanques
-A +A
Share
Le 16/10/2019

Plus d’un an après l’immersion des récifs artificiels du projet expérimental REXCOR dans la Calanque de Cortiou, la vie colonise déjà le site…

Signes d’espoir…

Vers calcaires, éponges, algues, sars, loups… ce sont déjà plus de 40 espèces différentes qui ont été observées sur les récifs artificiels immergés dans la Calanque de Cortiou. Un mérou gris, espèce très rarement observée dans le Nord de la Méditerranée, a même trouvé refuge sur les récifs !

Cette belle rencontre est un signe d’espoir pour la réhabilitation de site historiquement dégradé comme Cortiou. Elle récompense aussi les efforts mis en œuvre par l’ensemble des acteurs du territoire pour améliorer la qualité du rejet, composé des eaux détournées du fleuve Huveaune et des eaux traitées de la station d’épuration Géolide de Marseille.

Suivis scientifiques à venir

Les suivis scientifiques à venir menés sur les récifs artificiels permettront d’étudier dans le temps les dynamiques de colonisation sur le secteur. L’analyse comparée des récifs, situés à des distances et orientations différentes du rejet, permettra de mieux comprendre l’impact du rejet actuel sur la biodiversité.