Parc national des Calanques
-A +A
Share
Le 09/11/2018
© Francis Talin, Parc national des Calanques
Les travaux de Sémaphore de Callelongue ont repris mi-octobre, ils permettront la réhabilitation d’une silhouette emblématique du territoire du Parc national des Calanques.

Un nouveau départ pour le Sémaphore

Dès la création du Parc national des Calanques, le Sémaphore a rapidement fait l’objet d’une attention particulière. Alors que l’édifice menaçait de s’écrouler, le Parc national a entrepris d’important travaux de mise en sécurité et aménager ses abords pour en faire un lieu de découverte du paysage.

La nouvelle phase de travaux permettra la réfection de la toiture ainsi que des enduits intérieurs et extérieurs. Un mât sera également mis en place sur la toiture pour permettre l’installation définitive des antennes des opérateurs téléphoniques.

La parole aux habitants

Guy Barotto est président du Comité d'intérêt du quartier Callelongue-Marseilleveyre, il réagit à la reprise des travaux du sémaphore. 

"Avec la grotte Saint-Michel d’eau douce, le sémaphore est un symbole fort de notre calanque. Des civils ont habité le sémaphore et certaines familles qui vivent toujours dans la calanque y ont séjourné. L’attachement des habitants est donc très fort.

Malheureusement laissé à l’abandon, puis squatté, le sémaphore s’est fortement dégradé au moment de la création du Parc national. La pétition lancée par le CIQ de Callelongue et Marseilleveyre a néanmoins permis de faire évoluer les choses. Les équipes du Parc national se sont rapidement saisi de la question en réalisant une première tranche de travaux pour mettre en sécurité le site.

Nous sommes aujourd’hui très satisfaits de la reprise des travaux. Le sémaphore constitue une vigie naturelle. Une fois rénové, le sémaphore pourrait être utilisé à des fins de surveillance du territoire, pour repérer des départs de feu par exemple ou des actes de braconnage en mer. Tout cela contribue à améliorer la sécurité des habitants et à protéger notre environnement."