Parc national des Calanques
-A +A
Share
Le 06/05/2022
Afin de permettre la nidification des oiseaux, la fermeture de certains sites d'escalade peut être décidée, en lien avec les grimpeurs. Ce printemps et cet été, plusieurs voies et secteurs de grimpe sont concernés.

Quels périmètres sont concernés ?

Les voies d'escalade passant à proximité de zones de nidification de couples de faucons pèlerin, de faucons crécerelles et de hiboux Grand-duc sont interdites d'accès.

Du 27 janvier au 14 juin 2022 / Morgiou

  • Secteur Bora bora : Voies Bora Bora et Marie Jacqueline
  • Secteur El cap : partie 4 et partie 3, sauf la fin de la traversée super Trempe jusqu’à l’échappatoire n°3, soit une interdiction du relais 19 à 37
  • Voie Pen Duick, soit une interdiction à partir de la porte Saint-Pierre jusqu’à la pointe sur le secteur Face au large et radeau.

Du 21 février au 14 juin 2022 / Cancéou :

  • Sur la partie supérieure de la falaise du Cancéou, toutes les voies du secteur Ponant (voies B à I)
  • La pratique reste autorisée sur la partie inférieure avec la Traversée Magilou (voie A) et Aven ou Prends-moi sec au-dessus du lagon bleu (voie J)

Du 24 mars au 15 août 2022 / La Barasse :

  • Secteur dit "Peace and Love", les voies G, F et E
  • Voie G: "C'est comme ça": l'aire de nidifcation de hiboux Grand-duc se situe en plein sur la voie
  • Voies F et E, "Tir Ailleurs" et "No Comprendo": proximité immédiate et importante

Du 5 mai au 15 juillet 2022 / Falaise Parangon

  • Secteur « Au nom du père » : voies Vendredi 13, Au nom du père, Blue eyes

Ces secteurs sont signalés sur la carte de l'application Mes Calanques.

Une signalétique temporaire est apposée, en lien avec les propriétaires des terrains et la FFME, pour signaler et préciser les interdictions au départ des voies.

Par ailleurs, toute ouverture de voie est proscrite.

 

Pourquoi ne pas grimper à ces endroits ?

Ces fermetures temporaires s'expliquent par la présence de couples nicheurs de faucons pèlerins, de faucons crécerelles ou de hiboux Grand-duc. Des oiseaux à très forte valeur patrimoniale et qui bénéficient d'une importante protection.

Ces espèces sont très sensibles au dérangement, qui met en péril la réussite de leur nidification. Car pour mener à bien la couvaison et le nourrissage des petits, les oiseaux ont besoin de calme ! Effrayés par une présence humaine trop proche, certains oiseaux peuvent abandonner leurs nids laissant ainsi les œufs se refroidir ou les oisillons mourir de faim.

Amis grimpeurs, en respectant ces quelques restrictions, vous aidez la nature à (re)trouver sa place ! Merci pour votre engagement !